Chronique de Queen's Park

May 21, 2019

Il y a quelque temps, j’ai rencontré des électeurs chez quelqu’un que je connais depuis longtemps. À la fin de la rencontre, un de mes amis a remarqué les magnifiques boiseries autour de la maison. En voiture, nous avons continué à parler de l’incroyable travail de ce monsieur. J’ai ensuite fait remarquer qu’il n’était pas étonnant que cette personne produise de tels éléments si l’on considère combien il a investi dans des outils et du matériel de qualité professionnelle. Il possède les meilleures scies, défonceuses, raboteuses, etc.

 

À ce stade, mon ami m'a heureusement mis au clair: «Ce ne sont pas les outils dont dispose une personne pour produire un travail de qualité; c’est le menuisier qui détient les qualités qui optimisent l’équipement. Si l’artisan ne manipule pas les outils correctement, les outils professionnels ne feront aucune différence. » Bien sûr, il a tout à fait raison. Un outil est aussi bon que l'artisan qui le tient.

 

Pendant le long trajet en voiture après avoir déposé mon ami, j'écoutais une émission-débat dans laquelle des interlocuteurs se plaignaient des protestataires à propos de divers problèmes ici en Ontario. En général, le problème était de savoir combien de temps et de ressources constituaient une perte de temps pour de telles manifestations et gênent ceux qui n’ont aucun intérêt dans la question. Pourquoi le public devrait-il payer pour toutes les mesures de sécurité et autres nécessités? Ils ont répété leurs protestations face à des préoccupations telles que des changements dans le financement des familles d'enfants autistes, des changements dans notre système de soins de santé, le financement des études postsecondaires et des changements dans notre système d'éducation publique.

 

Pour être parfaitement franc, ces gens se trompent.

 

Les principes d'un gouvernement démocratique sont d'élire des représentants qui s'engagent à protéger et à promouvoir les droits, les intérêts et le bien-être de tous. Le mot démocratie vient du grec démos, qui signifie «peuple ordinaire» et kratos, qui signifie «force». Un élément fondamental de tous les systèmes démocratiques est que chaque individu doit se sentir libre de participer au gouvernement autonome de la communauté politique. La démocratie aussi comprend la valeur fondamentale de l'égalité politique, juridique et morale de chaque citoyen. Dans une démocratie, le citoyen de seconde classe n'existe pas. En outre, le principe démocratique de l'égalité politique est que personne ne naît avec le droit de gouverner les autres; et personne ne naît avec l'obligation d'obéissance politique.

 

En démocratie, les citoyens ont le droit, voire même le devoir, de s’assurer que leurs représentants élus sont non seulement conscients de leurs principes, de leurs valeurs et de leurs croyances, et les comprennent, mais qu’ils agissent également selon les souhaits du peuple. En tant que tel, la protestation publique est un moyen efficace d’exprimer personnellement des croyances et des principes partagés. Et bien sûr, il y a une différence très nette entre protester et émeute. Mais les émeutes sont une autre affaire et ne sont pas ce qui se passe en Ontario.

 

Cette semaine, le gouvernement a publié son budget prévisionnel qui consiste en une analyse détaillée des plans de dépenses de Doug Ford. Le budget fournit une image plus claire des domaines dans lesquels Doug Ford effectue de profondes coupes et de l'ampleur de leurs conséquences pour les familles ontariennes. Depuis la publication du budget de Ford, les coupes ne cessent d’augmenter. Nous avons entendu parler de compressions dans les services de garde d’enfants, dans les bibliothèques et dans les services de santé publique - services après services sur lesquels les familles comptent pour mener une vie agréable. Les estimations détaillées ont confirmé le décompte des épaves jusqu’à présent, et ont révélé que Doug Ford n’a pas fini de balancer son budget et de s’attaquer aux services de première ligne.

 

Les estimations révèlent:

 

• Ford réduit de 181 millions de dollars le financement des transports urbains et régionaux destiné aux autoroutes et aux métros.

• Action Cancer Ontario est réduit de 11,6 millions de dollars

• Loin de réparer le Programme ontarien de l’autisme, la ligne de programmation relative à l’autisme est à peu près identique au dernier budget de Wynne, tandis que l’aide globale aux particuliers et aux familles est réduite de 144 millions de dollars.

• Ford réduit de 46,3 millions de dollars le budget de la Police provinciale de l’Ontario

• Ford coupe près de 100 millions de dollars du programme de médicaments financé par l’État

• Ford réduit de 222 millions de dollars le Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) et de 300 millions de dollars d’Ontario au travail (OW), ce qui indique que ceux qui ne peuvent pas travailler pour cause de maladie ou d’invalidité, comme le cancer, peuvent se débrouiller seuls

• Ford réduit de moitié les efforts de réduction de la pauvreté

• Ford prélève 413 millions de dollars sur les comptes bancaires des étudiants des universités et des collèges, réduisant ainsi l’aide financière de ce montant.

 

Ainsi, lorsque les Ontariens choisissent d’exprimer leurs réflexions sur les orientations que leur gouvernement leur donne, ils n’exercent que leur droit et s’acquittent même de leur devoir démocratique et civique. Les gens aident simplement le gouvernement à comprendre que la direction qu’ils prennent ne correspond pas aux valeurs et aux principes d’une forte majorité de citoyens.

 

Pour revenir à l'analogie initiale, on pourrait dire que la population de l'Ontario est le menuisier et que le gouvernement est l'outil. Il appartient à tous les citoyens de faire preuve de leur jugement, de leur sagesse et de leurs compétences pour utiliser / responsabiliser les outils… qu’ils ont élu il y a près d'un an. C'est la raison pour laquelle le NPD est fier de défendre les familles d'enfants autistes et les étudiants de niveau postsecondaire qui ne peuvent suivre leurs rêves d'éducation et leur fardeau financier prolongé. Nous sommes fiers de nous tenir aux côtés des élèves du primaire et du secondaire, de leurs parents et des enseignants pour tenter de dire à Doug Ford que l’augmentation du nombre d’élèves par classe et l’ajout de cours obligatoires d’apprentissage en ligne vont entraîner des difficultés et une perte en matière d’enseignement qui suivront nos élèves pendant un bonne partie de leur vie. Et c’est la raison pour laquelle nous nous tenons aux côtés des travailleurs de la santé et des travailleurs des soins de longue durée qui demandent des politiques de financement et des lois nécessaires pour assurer le traitement, les soins et la sécurité dont nos proches ont besoin et qu’ils méritent.

 

Comme toujours, n'hésitez pas à contacter mon bureau à propos de cette chronique ou si vous avez des questions d’affaire provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à mmantha-co@ndp.on.ca ou par téléphone au 705-461-9710 ou sans frais au 1-800-831-1899.

 

Michael Mantha
MPP / député

Algoma-Manitoulin

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload