Chronique de Queen's Park

July 8, 2019

Récemment je me suis retrouvé dans un restaurant local pour déjeuner. J’essaie d’éviter les établissements de restauration rapide. L’expérience m’a montré qu’être un habitué de ces lieux de temps en temps est parfaitement acceptable, mais lorsque vous voyagez autant que moi, un tel comportement vous rattrape rapidement. Votre santé en général se dégrade et vous finissez par avoir à… dirons-nous… élargir votre garde-robe. Ces lieux n’offrent pas seulement des repas de style « fait à la maison » qui sont généralement des alternatives saines, mais ils me fournissent souvent de merveilleuses occasions d’interagir avec des gens et d’entendre ce qui les préoccupe.

 

La semaine dernière, je déjeunais dans un restaurant local où j’ai vu deux jeunes adolescentes et leur père à la table voisine. Ils regardaient un livre avec divers exemples de ce que l’on appelle des images ambiguës ou des figures réversibles. Vous connaissez le type d’image dans laquelle vous pouvez voir une urne noire au milieu de la page, mais si vous vous concentrez sur les figures blanches à chaque côté, vous voyez deux personnes face à face et l’urne devient un fond négatif.

 

J’ai entendu les filles alors qu’elles montraient les images à leur père pour essayaient de lui faire voir les deux images. Une des jeunes filles m’a également montré ce qu’elles cherchaient pour voir si je pouvais l’obtenir. Elle a expliqué à leur père et à moi-même qu’au début, c’était difficile de trouver plus qu’une image dans certaines illustrations parce qu’elle n’arrivait tout simplement pas à envelopper la tête autour des deux images. Mais elle a poursuivi sagement à nous expliquer que le plus qu’elle s’entraînait à essayer de voir les choses sous des angles différents, le mieux elle en arrivait.

 

La sagesse peut bien venir des plus jeunes…

 

Après ma rencontre, même si elle a été courte, avec ces filles agréables, je me suis rendu compte à quel point il était important pour nous tous d’exercer à voir les choses sous des différents angles. Et cela est particulièrement vrai pour les politiciens. Pour être tout à fait honnête, je suis convaincu que les députés de tous les partis veulent réellement améliorer la vie pour tout le monde.

 

Mais, comme on dit, l’enfer est parfois pavé de bonnes intentions. Comme tel, il est essentiel qu’avant de planifier et de prendre des décisions, les politiciens fassent plus que simplement consulter les acteurs principaux et ceux que les décisions et les politiques vont affecter. Tout comme les jeunes filles ci-dessus ont appris, le seul moyen d’élargir leurs perspectives est de pratiquer et de faire l’exercice. Cependant, cela ne vient qu’avec un effort conscient.

 

Voici l’une des faiblesses de Doug Ford et de son gouvernement. Non seulement qu’ils n’ont pas la capacité de voir les choses sous des angles différents, mais il semble aussi qu’ils manquent de la volonté nécessaire pour exercer cette capacité par consultation significative.

 

Doug Ford tombe dans le même niveau d’utilisation des superlatifs pour se vanter des efforts de son gouvernement qu’un certain chef fédéral au sud de la frontière. Vous vous souviendrez sans doute que Ford avait promis que son gouvernement mènerait la plus vaste consultation sur la question de l’éducation sexuelle dans l’histoire de l’Ontario. Au début du mois de mai, Marit Stiles, porte-parole du NPD en matière d’éducation, a fait remarquer que, même si les conservateurs ont dépensé près d’un million de dollars pour le projet de consolation, ils ne faisaient que tourner le dos et totalement ignorer les préoccupations des éducateurs, des parents et des élèves qui avaient dit « non » aux coupures nuisibles aux classes à Doug Ford. Au cours de la période des questions, Stiles a demandé : « Combien de personnes consultées ont demandé pour moins d’enseignants et des classes plus larges? », qui est ce que le gouvernement a fini par mettre en place.

 

Prenons, par exemple, l’assurance du gouvernement Ford à consulter les gens de l’Ontario au sujet des changements radicaux de notre système de santé. Ford a annoncé que son gouvernement apporterait des changements importants à l’ensemble de la structure de notre système de santé. En outre, ils ont promis aux gens de l’Ontario qu’ils mèneraient de vastes consultations avant que n’importe quelle décision soit prise. Ils ont maintenu leur engagement en faveur de la consultation malgré la fuite de documents montrant que les conservateurs avaient l’intention d’ouvrir la porte à la privatisation de nos soins de santé.

 

Mais quel a été le résultat final de la consultation publique sur les soins de santé? Les conservateurs n’ont tenu que deux jours de discussions et ont limité la participation à 30 personnes. Nous apprenons maintenant qu’ils ne pourraient même pas prendre la peine de lire les milliers de soumissions écrites des personnes et d’organisations à qui ils ont refusé la possibilité de prendre la parole. Des 1 594 applications par des groupes et des personnes ayant demandé une occasion de contribuer, seulement 30 ont eu la possibilité. Et pour couronner le tout, il semble que le gouvernement n’ait même pas fait semblant de lire les milliers de soumissions écrites par les personnes et les organisations qui ont été refuser une autre occasion de contribuer.

 

En plus des échecs de consultations ci-dessus, voici quelques autres qui me viennent à l’esprit :

  • Défaut de consulter les Premières nations au sujet des modifications apportées à la loi sur le Grand Nord et au Cercle de feu

  • Absence de consultation sur le projet de loi 66, le projet de loi omnibus visant à abolir les lois et les règlements mis en place pour protéger les enfants, les consommateurs, les travailleurs et l’environnement

  • Omission de consulter les ministères appropriés ou même d’entreprendre des études avant de décider d’annuler l’Université de l’Ontario français (UOF) et de se débarrasser du Commissaire aux services en français

  • Absence de consultation avant de prendre des décisions unilatérales concernant des modifications à l’assistance sociale

Et la liste continue.

 

Demandez à certaines personnes ce que font des politiciens et vous obtiendrez des réponses telles qu’ils se lèvent dans les salles gouvernementales et lors des rassemblements spéciaux pour faire des discours. Eh bien, c’est en partie vrai, bien sûr. Mais une compétence encore plus importante pour un politicien consiste à s’asseoir, à écouter et à élargir son point de vue sue les problèmes afin qu’il puisse prendre des décisions et des politiques plus éclairées qui reflètent des perspectives significatives plus larges.

 

Je dois présenter M. Ford à mes nouvelles jeunes amies.

 

Comme toujours, n'hésitez pas à contacter mon bureau si vous avez des questions à propos de toute affaire provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à mmantha-co@ndp.on.ca ou par téléphone au 705-461-9710 ou sans frais au 1-800-831-1899.

 

Michael Mantha

Député d’Algoma-Manitoulin

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload