Chronique de Queen's Park

Je suis toujours honoré d'être invité à visiter des écoles à travers Algoma-Manitoulin. Souvent, je suis invité à rencontrer des étudiants du secondaire qui suivent des cours d'instruction civique et professionnelle, mais en vérité, je visite toutes les années, du primaire au collège. Une question sur laquelle je peux presque toujours compter est qu’est-ce qui, selon moi, est la chose la plus importante qu’un député fasse. En bref, je réponds que c’est pour faire entendre la voix collective de la population à Queen’s Park. Dans le but d'améliorer la vie de tous les Ontariens et Ontariennes, les néo-démocrates sont fiers de porter au quotidien les préoccupations et les besoins de nos électeurs à l'attention du gouvernement.


Récemment, mon collègue, le député néo-démocrate Guy Bourgoin, a présenté un projet de loi qui aurait amélioré l’entretien hivernal des routes 11 et 17 en améliorant leur désignation en autoroutes de classe 1 telles que les autoroutes série 400 et la Queen Elizabeth Way (QEW). Les autoroutes de classe 1 exigent que les entrepreneurs enlèvent la neige sur la chaussée nue dans les 8 heures suivant la fin d'une chute de neige. Les autoroutes 11 et 17 constituent un lien essentiel pour les gens et le commerce ici dans le Nord. Quand l’autoroute 11 et la Transcanadienne sont fermées, de même que la vie des personnes qui doivent se rendre au travail, à l'école, aux rendez-vous médicaux et à d'autres services importants. Des routes fermées signifient que des milliers de tonnes de marchandises et de fournitures sont laissés sur le bord de la route, ce qui augmente les coûts, épuise le portefeuille du consommateur et met à risque de nombreuses opérations commerciales.


Des routes mal entretenues coûtent des vies, en plus des inconvénients pour la vie des gens et des désastres pour les affaires. Chaque année, trop de familles et de communautés du nord de l’Ontario sont brisées par d’horribles blessures et morts. Même si nous pouvons être en mesure de calculer le coût pour les exploitants d’entreprises, aucune évaluation de ce type ne peut être obtenue pour de la perte d’un être cher. Le projet de loi 125, Loi visant à rendre les routes du nord de l’Ontario plus sûres, aurait beaucoup contribué à la réduction des statistiques horribles. Les conducteurs du Nord et leurs familles ont attendu assez longtemps.


Mon bureau reçoit de nombreux appels, lettres et courriels de plaintes - pas qu'il y ait de la neige ou de la glace sur les routes, mais plutôt des plaintes au sujet de la qualité pauvre des services d'entretien des routes en hiver dans le Nord. Les habitants du Nord s'attendent à de mauvaises tempêtes et à de mauvaises conditions. Mais ils s’attendent également à ce que les équipes de nettoyage des routes du ministère des Transports fassent tout leur possible pour rendre les routes aussi sûres que possible. Mais les entrepreneurs doivent seulement respecter les normes minimales.


En décembre 2017, à l'Assemblée législative, j'ai soulevé cette question en lisant les grandes lignes des histoires que les habitants d'Algoma-Manitoulin ont lues dans leurs journaux:


«Autoroute 101 rouverte après plusieurs collisions»: plusieurs décès; «Victime identifiée dans une collision mortelle» près de Chapleau; «La Police provinciale de l'Ontario identifie un homme tué dans un accident avec un seul véhicule dans la région de Wawa»; «Un homme meurt à Collison sur la route 17, au nord de Wawa»; «Deux personnes ont été tuées dans un accident près de Massey; Trois autres à l'hôpital »; «Conducteur identifié dans un accident mortel sur la route 17»; «Un accident mortel ferme la route 17 à Whitefish»; «Enquête sur un accident mortel par la Police provinciale de l’Ontario au nord d’Elliot Lake»; «Deux hommes sont morts dans une collision frontale à Sudbury»; «Un accident impliquant plusieurs véhicules ferme l'autoroute 17»; «Crash de trois véhicules au nord du Sault»; La collision entre deux véhicules bloque le trafic routier.


Malheureusement, le gouvernement conservateur de Ford a voté à l'unanimité contre le projet de loi n ° 125, qui l'a donc annulé en deuxième lecture. De plus, trois députés provinciaux conservateurs du Nord ont choisi de ne pas siéger pour ne pas avoir à se faire enregistrer en train de voter contre un projet de loi qui profiterait à leurs électeurs.


Le député provincial de North Bay, Vic Fedeli, a déclaré que le niveau de service pour les autoroutes 11 et 17 est basé sur le nombre de véhicules sur ces autoroutes et leur proximité avec d'autres villes. Il a ajouté que les habitants du Nord n’avaient pas besoin que leurs routes soient classées en 1ère classe, car ces deux routes sont généralement dégagées en 7 heures en moyenne. Ce sont pour les routes comme celle dans le comté de M. Fedeli. Il a publié sur les réseaux sociaux que, selon le MTO, l’amélioration de l’information du public était une priorité. Les messages publics incluent la conduite en fonction des conditions routières et météorologiques. "


Jamie West, député provincial de Sudbury, a récemment déclaré: « Les gens se mettent en risque sur les routes glacées et non dégagées, et c’est encore plus effrayant quand ce sont vos enfants sur ces routes. Les familles ne veulent pas entendre parler des dollars apparemment économisés en nous rendant moins en sécurité. Et les familles ne veulent absolument pas entendre dire que la priorité est « une meilleure information du public ». Les familles du Nord veulent et méritent un déneigement et une sécurité de la route bien meilleur. »


Je ne suis pas un expert en statistique, mais je peux vous dire ceci. Le problème avec l'utilisation de moyennes est qu'elles ne sont pas en mesure de vous fournir un taux réel des incidents. Ils vous laissent avec une image globale très trompeuse. Les moyennes nous aident-elles à comprendre la perte d'un parent qui est le seul soutien de famille d'une famille? Les moyennes prennent-elles en compte le coût de la perte d’une entreprise, d’un emploi ou, pire, d’un membre?


Le fait est que les réponses moyennes localisées sont très biaisées. Par exemple, vous pourriez avoir 100 rapports indiquant que la réponse était complète en environ 5 heures, mais 100 réponses nécessitant plus de 24 heures. Si vous vous trouvez dans des zones en dessous de la moyenne, à quoi cela sert-il? Mais mathématiquement, les chiffres peuvent être faussés pour bien paraître. Les moyennes ne vous disent rien sur les incidents et vous laissent souvent mal comprendre. Le professeur Aaron Levenstien le dit bien: « Les statistiques sont comme des bikinis. Ce qu'ils révèlent est suggestif, mais ce qu'ils dissimulent est vital. »


Il a été révélé que l'année dernière, le gouvernement avait imposé des amendes de 291 000 $ aux entrepreneurs en entretien des routes qui enfreignaient leur contrat de service, dont les plus lourdes étaient infligées aux entrepreneurs de Sault Ste. Marie, qui entretiennent également des routes dans Algoma-Manitoulin. De telles pénalités sont imposées lorsque les entrepreneurs ne répondent pas aux exigences de sécurité, de déblayage rapide des routes après une tempête de neige et de salage adéquat des routes.


Ce n’est même pas officiellement l’hiver, et déjà les habitants du Nord ont connu des fermetures de routes et des accidents mortels. Les gens sont déjà bloqués sur la route et la livraison du fret a été retardée. Et le problème est que, contrairement à la plupart des autres régions, ici dans le Nord, nous n’avons pas accès à d’autres itinéraires. Il est plus qu'évident que les conservateurs de Ford considèrent que la sécurité et les besoins des Ontariens du Nord-Ouest sont de second ordre - tant au sens figuré que littéral.


Les néo-démocrates disent que les conservateurs sont en train de mettre un prix sur la vie des Ontariens du Nord. Ils rejettent ces plaintes comme de la rancœur et du jeu politique. Mais en vérité, les néo-démocrates voient la question comme telle: une question de vie ou de mort.


Comme toujours, n'hésitez pas à contacter mon bureau à propos de cette chronique ou de toute autre affaire provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à mmantha-co@ndp.on.ca ou par téléphone au 705-461-9710 ou sans frais au 1-800-831-1899.


Michael Mantha, député

Algoma-Manitoulin