Chronique de Queen's Park

August 24, 2020

Nous avons tous entendu le proverbial dicton: « Quand la vie vous donne des citrons, faites de la limonade. » Ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que l'origine de la citation provient d'une nécrologie écrite par l'auteur et philosophe Elbert Hubbard en 1915 pour un acteur nain du nom de Marshall Pinckney Wilder. Le dicton de la limonade est utilisé pour inspirer une attitude positive afin d'encourager les gens à renverser une situation négative et à l'utiliser comme une opportunité de croissance ou d'amélioration positive.

 

Alors que nous naviguons à travers la pandémie de COVID-19 - un défi vraiment monumental pour toute société, c’est bien maintenant que ce dicton nous est utile.

 

Un exemple très évident d'une telle opportunité de faire de la limonade est de résoudre les problèmes de soins de longue durée et de bien-être de nos aînés. « Tragique » n'est même pas près de décrire la perte de plus de 1 840 âmes précieuses à la suite de la pandémie dans les établissements de soins de longue durée. Ce qui en fait une pilule encore plus amère à avaler, c'est que nous avons appris qu'en opérant dans le cadre des politiques de gestion de Ford, non seulement le gouvernement a sous-dépensé son budget de santé et de soins de longue durée de 466 millions de dollars, mais pire, il n'a dépensé que 218 millions de dollars dans la lutte contre la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée.

 

Devrions-nous passer du temps maintenant à étudier comment et pourquoi le virus s'est propagé de manière incontrôlable? Doit-on chercher à savoir qui est responsable des situations qui ont conduit à ces décès? Absolument oui. Mais nous avons besoin d’une enquête publique et non de la commission du premier ministre Ford pour ce faire. Les familles méritent le genre de réponses, de responsabilité et de changement permanent que seule une enquête publique peut offrir.

 

L'Ontario doit agir dès maintenant pour s'attaquer aux problèmes que nous savons qui font du tort aux aînés en foyer. Nous devons embaucher des milliers de préposés, assurer que leur emploi est à plein temps et mieux les rémunérer. Cette initiative doit inclure la création d'une stratégie de recrutement et de rétention des préposés pour former, embaucher et garder un bon personnel dans les foyers de soins de longue durée et pour les soins à domicile. Nous devons avoir un niveau minimum standard de quatre heures de soins pratiques par jour et par résident. Et nous avons besoin d'inspections régulières et complètes.

 

Des milliers d'Ontariennes et d'Ontariens ont vu leurs emplois et leurs chèques de paie disparaître sous leurs yeux. Les familles souffrent financièrement et s'inquiètent en se demandant à quoi elles peuvent s'attendre en termes d'emploi dans le futur. Il y a quelques jours, des rapports officiels ont révélé que, même si le marché du travail de l’Ontario se rétablit lentement, nous ne voyons pas la création d’emplois à temps plein dont nous avons besoin pour organiser une reprise économique forte et inclusive. Presque tous les emplois créés en juillet étaient à temps partiel, avec seulement 5600 nouveaux postes à temps plein. Notre reprise économique ne peut pas être basée sur des emplois précaires à temps partiel et des petits boulots qui laisseront les familles en mal à payer leurs factures alors qu’elles essaient de rembourser leurs dettes, qui ont considérablement augmenté pendant cette crise.

 

Pour que davantage de personnes réintègrent le marché du travail à temps plein, les parents - les mères en particulier - doivent savoir que leurs enfants pourront retourner à l'école ou à la garderie en toute sécurité. Le gouvernement Ford a récemment publié son manuel opérationnel pour la réouverture des services de garde pendant la COVID-19. Cela inquiète les parents et les défenseurs des services de garde de la montée  des coûts, en plus de la sécurité des enfants. Au lieu d'aider les parents qui doivent retourner au travail, le gouvernement Ford aggrave encore les choses en permettant à la garde d'enfants de devenir encore plus chère. Ford transfère les frais de garde d'enfants sur les parents en difficulté pendant la COVID-19 parce qu'il refuse de fournir un financement de stabilisation pour les garderies qui ont du mal à rouvrir.

 

Il est également attendu depuis longtemps que le gouvernement Ford fournisse davantage de soutien aux petites entreprises de l’Ontario, y compris un allégement direct du loyer et un soutien aux EPI pour les aider à rouvrir en toute sécurité et à réembaucher du personnel. Le plan Save Main Street du NPD reconnaît que les petites entreprises sont l’épine dorsale de l’économie de la province. Notre plan reconnaît également l'impact disproportionné de la pandémie sur les communautés racialisées et comprend un fonds d'urgence désigné pour les petites entreprises et les entrepreneurs qui ont fait face à des obstacles historiques pour accéder au capital traditionnel, comme le propose la Chambre de commerce des Noirs du Canada.

 

Oui, la vie a livré un camion de citrons aux Canadiens sous la forme de cette pandémie. Oui, c’est mauvais, mais il n’est pas trop tard pour faire de la limonade. Mes collègues néo-démocrates et moi sommes déterminés à respecter notre engagement envers la population de l'Ontario non seulement de nous opposer aux mauvaises décisions, mais aussi de proposer de nouvelles solutions viables. Avec le NPD à la barre, les Ontariennes et Ontariens verraient un gouvernement faire ce qu'il faut pour rendre les classes plus sûres pour les élèves qui retournent à l’école en réduisant la taille des classes, en embauchant plus d'enseignants et en veillant à ce que chaque école dispose d'une ventilation adéquate. Nous ferions en sorte que toutes les dépenses nécessaires soient engagées afin d'améliorer les soins de longue durée pour nos proches et nous nous assurerions que les bureaux de santé publique ont ce qu'il faut pour nous garder tous en sécurité dès maintenant, sans jeter de l'argent sur le problème lorsque sera trop tard.

 

En tant que petite personne, Marshall Pinckney Wilder a réussi à transformer ses citrons en limonade en devenant un acteur à son époque, même si de tels objectifs de carrière ne seraient pas acceptables selon les normes sociétales actuelles. Tandis que l'horloge tourne, le temps s'écoule. Mais il n'est pas encore trop tard pour Doug Ford de ramener son gouvernement à la planche à dessin et d'investir dans ce qui compte vraiment pour les familles ontariennes.

 

Comme toujours, n'hésitez pas à contacter mon bureau au sujet de cette chronique ou de toute autre question provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à mmantha-co@ndp.on.ca ou par téléphone au 705-461-9710 ou sans frais au 1-800-831-1899.

 

Michael Mantha, député

Algoma-Manitoulin

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload